Réalisations
Réalisations

Climat et dialogue social

Une filiale d’un grand groupe industriel français, en position de leader sur son marché, a rencontré des troubles sociaux majeurs avec des répercussions sociales et économiques significatives au sein de la structure. Le risque que cette situation conflictuelle difficile se reproduise et ne finisse par devenir la règle en matière de dialogue social, pénalisant ainsi les négociations futures d’une part et la qualité de service rendu aux clients d’autre part était réel. Aussi la direction souhaitait apaiser le climat social de l’entreprise, rétablir de la proximité avec les salariés et rebâtir les modalités de son dialogue social pour le rendre constructif.
Ainsi, nous avons accompagné l’équipe de direction dans la réalisation d’un audit interne du climat social. Pour cela, nous avons recueilli sa vision de la situation puis nous l’avons confrontée, au travers d’une méthodologie précise, à celle de l’ensemble des salariés.
Cette confrontation a permis de mesure les zones de convergences et de divergences entre le comité de direction et le personnel.
Sur cette base, nous avons accompagné le comité de direction dans l’élaboration d’un plan d’action à moyen terme de manière à réduire au maximum les zones de divergences et à professionnaliser le dialogue social. Aucun trouble social majeur n’est à signaler dans cette entreprise depuis.

GPEC

Confrontée à des difficultés internes très importantes dans la mise en place de sa GPEC en lien avec des divergences profondes entre les opérationnels et leurs attentes d’une part, les souhaits et la méthode employés par l’équipe RH d’autre part, une grande entreprise à du mettre en arrêt suspendre son projet.
Elle a fait appel à nous pour donner un nouveau souffle à son projet. Nous avons ainsi accompagné l’équipe de direction avec une nouvelle approche, permettant d’inscrire le projet GPEC dans un cadre plus large, associant la direction, les opérationnels au siège et en Régions, et les équipes.
Ainsi, le projet GPEC rebaptisé « management dynamique des compétences » a permis de créer un socle commun qui fasse progresser l’entreprise, d’apaiser le climat social, de mobiliser les salariés ainsi que les équipes de directions régionales.
Grâce à cette démarche, qui implique de « désenclaver » le projet du service RH pour le « rendre » aux opérationnels qui le font vivre au quotidien, collaborateurs comme managers, la cohérence avec les enjeux et les objectifs du projet industriel, et la réalité du terrain vécu par les collaborateurs de l’entreprise est totale. La méthodologie approuvée par la direction et l’équipe RH, a enfin permis un déploiement fluide et efficient.